Lundi 21 juillet

Au lever, bonne surprise : un grand soleil ! Bon, OK, c’est un peu exagéré, disons qu’il ne pleut pas. Le ciel est un peu couvert, mais ce sont des nuages blancs, et le temps est clair. Enthousiastes, on embarque donc un pique-nique. Direction : la jolie route promise par le Routard : Torridon (çà fait penser à un délicieux plat japonais, comme nom), Shieldaig et Applecross.

La route pour Torridon traverse la montagne. C’est pelé, c’est très beau, c’est désert : il ne manque que quelques chalets en bois peint pour se croire en Norvège ! Les « passing places » permettent non seulement aux voitures de se croiser, mais aussi aux autochtones pressés de vous doubler. Car en bons touristes, nous, on traîne pour tout admirer et prendre plein de photos.

Torridon est vide, à l’exception d’un Visitor centre, donc on continue. La route vers Shieldaig nous fait découvrir notre premier Loch maritime : cela ressemble en tout point à un fjord norvégien là aussi. On y trouve des fermes aquatiques, des lignes de « mussel farm » (élevage de moules). La route est en hauteur, et les panoramas sont ravissants.

Shieldaig est un petit village au bord du Loch. Un alignement de petites maisons blanches toutes mignonnes, un ou deux B&B, des tables à pique-nique et des cages à crustacés. On prend donc notre temps… Je vois un phoque nager dans le loch, et je le montre aux 3 plus jeunes qui sont avec moi ! Il plonge… Du coup, on perd sa trace, et on n’en verra malheureusement pas d’autre.

Petit tour à l’épicerie, où l’on trouve plein de pâtes, hourra ! Le temps s’est un peu couvert, on ne voit plus de ciel bleu comme au départ de notre route… . On reprend la voiture pour continuer le parcours vers Applecross, espérant trouver un coin sympa pour pique-niquer. Mais même si la route est tout-à-fait fascinante, pleine de points de vue splendides et étonnants, nous ne trouvons aucun bon coin pour déjeuner. Un gros vent nous empêche de nous poser près d’un petit lac ou de la mer.

 

 

C’est donc affamés que nous arrivons à Applecross, qui se révèle assez vide en dehors d’une auberge plutôt gastronomique. On se résigne  à s’installer sur une table au bord de la plage. C’est marée basse, la mer est loin, c’est joli, mais il y a toujours ce vent. Au bout de 10 minutes, bingo : il pleut ! C’est rapatriés dans la voiture que nous terminons notre repas.

La route passe ensuite par un col, Bealach na Bo, assez époustouflant. On sort admirer le paysage, mais juste 5 minutes car d’une part, il est couvert de nuages brouillassés qui gâchent pas mal la vue, et d’autre part il fait très froid avec des bourrasques glaciales !

Cependant, les lacets (toujours en passing places, avec pas mal de voitures en sens inverse) descendent ensuite en à-pic au-dessus du Loch Kishorn, serpentant entre deux montagnes. La vue est plongeante, c’est splendide.

Nous rentrons donc gavés de belles images, mais un peu déçus par le temps qui a mal tourné pendant la journée. Classique, en Écosse…

Peu de cerfs ce soir, mais une biche et son bambi ! La météo annonce du beau temps pour les 23 et 24.