Troll & Fjord

Troll & Fjord

préparer son voyage en Norvège !

Jours 11 – 12 : On reprend la route ! Hjørundfjorden, Norangsdalen, Ottadalen

Samedi 22 août 2015

Le temps est nuageux, et nous n’avons plus trop d’idée vraiment motivante pour aller pas trop loin. On opte donc pour une journée de repos, et de préparation des prochains jours où nous allons reprendre la route, jusqu’à Bergen pour notre retour. Nous profitons du wifi pour traiter les photos passées et publier un peu sur Facebook pour nos proches, regarder les trajets possibles, la météo, les hyttes… Et faire des lessives, aussi !

En fin de matinée, c’est le ravitaillement au Coop d’Hareid pour cette journée, et pour recharger notre sac à pique-nique. Il est temps, avant de partir, tant qu’on a un four, de tester les fameuses pizzas surgelées Grandiosa qui remplissent tous les bacs surgelés des supermarchés norvégiens. On choisit une Big One classique, et une Grandiosa aux nachos, qui nous semble assez étrange sur le principe. Pour déguster nos myrtilles, nous nous armons de chantilly, de gaufres et de crêpes. Gourmands,  nous ? Les pizzas seront très bof, mais le dessert est gagnant.

L’après-midi, on fait également 3 parties de Witness (un jeu de société avec des énigmes à résoudre), et je tente même un peu d’aquarelle. Enfin, c’est le moment de préparer les bagages pour être efficaces pour les prochains jours en hytte (ne pas sortir toutes les valises à chaque fois !).

Km depuis le départ de l’aéroport : 1860, donc 6 km pour la journée !

Dimanche 23 août 2015

C’est la fin des bagages, beaucoup de rangement et un peu de ménage (on a pris le forfait pour ne faire que le basique). On part à peu près à l’heure prévue, soit 10h, et on passe chez nos hôtes Margaret et Dag pour leur rendre les clés, payer les draps et serviettes, et le ménage. On les sait bavards, et nous aussi… Ce sera finalement encore plus long que ce que l’on pensait, car nous y resterons 3 heures ! En effet, de discussions en visite de leur maison, on finit par être invités à partager un thé/café, qui se révèle être un repas de midi à la norvégienne, à base de tartines salées et sucrées (les smørbrøds).

On leur montre nos photos déjà publiées sur Flickr, ils nous parlent un peu  français, Dag chante du Moustaki (il a un peu vécu à Paris quand il était enfant !), on évoque nos enfants respectifs, le travail, nos pays, nos langues, nos jardins, nos voyages, et c’est vraiment un échange hyper agréable. Les enfants jouent avec les 3 générations de chats à longs poils de la maison, et on observe des petits poussins de 3 jours. Leur maison est à leur image : accueillante, à la fois traditionnelle et inventive (ah, cet arbre porte ustensiles à côté du vieux poêle !), faite de récup et d’objets chinés. Bref, le temps a passé vite, et on se promet de leur envoyer du brie de Melun pour leur montrer la différence avec leur « Fransk brie Mon ami » (qui ressemble plutôt à du Caprice des dieux, doux et crémeux). Et on le fera ! ils nous écriront en retour, qu’en effet c’est tout-à-fait autre chose, mais qu’ils ont réussi à tout manger quand même, hihi.

On part donc à presque 14h, en ayant déjà déjeuné. On reprend la route de Ørsta, ce qui permet d’aller assez vite car on connaît déjà bien. Direction Sæbø pour une traversée de bac sur le Hjørundfjord.

Il est 14h55 et le prochain ferry est à 15h50. On tente une petite route ou deux au hasard dans le coin, mais ça ne va pas bien loin, donc on revient se poser en ville, qui est très calme et très reposante. C’est dimanche, il fait grand soleil et les gens mangent ou trainent, tranquilles. Des kayaks passent. Le fjord est très beau, très calme lui aussi : c’est un fond de fjord avec peu de passage. C’est cooooool et on déguste des glaces au bord de l’eau, avec une vue magnifique. Un tracteur attend le bac, lui aussi.

De l’autre côté, ensuite, à Leknes et Oye, c’est tout aussi paisible et joli. Des jeunes se baignent, d’autres font un barbecue sur une petite plage, et plongent même dans le fjord.

Puis, la route du Norangsdal nous emmène dans la montagne ! C’est une zone d’anciens pâturages, avec des lacs tout verts. On y double une jeune femme qui doit s’entrainer au ski de fond, suivie par son entraineur en vélo.

Quand on rejoint la route de Hellesylt en allant vers Stryn, on est en terrain connu et on va assez vite à nouveau.

On pensait chercher une hytte dans le coin, mais finalement, il n’est pas encore très tard, alors on pousse plus loin, via les tunnels de la nouvelle route, jusqu’à la route d’Ottadal pour chercher un toit pour la nuit. On voit surtout des campings, et on finit par s’arrêter à l’un d’entre eux, à Bismo (même s’il s’appelle Skjåk, comme le village plus loin sur la même route), dans une hytte assez simple à 550 NOK quand même. Basique, mais assez tranquille car il n’y a pas foule.

Chiffres du jour :  8 tunnels, 1 pont sur la mer.

Km depuis le départ de l’aéroport : 2125, donc 265 km pour la journée.

 

Episodes précédent et suivant du récit<< Jour 10 : Balade à myrtilles près d’Ørsta - Jour 13 : Stavkirke de Lom, routes du Sognefjell >>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest