Troll & Fjord

Troll & Fjord

préparer son voyage en Norvège !

Jour 9 : les îles près de Runde, à l’ouest d’Ålesund

Jeudi  20 août 2015

Runde est une île à l’ouest d’Ålesund, assez connue car c’est une réserve naturelle d’oiseaux. Dont de nombreux macareux. Les oiseaux y sont présents d’avril à août. Plutôt mi-août. Disons qu’on se doute que là, c’est un peu tard pour y aller. J’y suis déjà allée une fois, en avril 1994 où il était encore un peu tôt, mais j’avais pu voir des macareux. J’avais surtout gardé en mémoire que le coin était très joli, et que ça valait le coup d’aller faire un tour par là, même sans oiseaux.

Comme on ne veut pas aller très loin aujourd’hui, on va donc aller par là, et explorer un peu le coin. C’est un ensemble d’îles reliées par des ponts souvent courbes ou en forme de toboggans. Cela rappelle la route de l’Atlantique, voire les Lofoten, mais avec davantage d’habitants et moins de pêcheurs. La particularité des ponts, ici, c’est qu’ils n’ont souvent qu’une seule voie, et qu’on ne peut s’y croiser qu’en bas du pont, ou alors tout en haut. C’est un chouïa flippant, mais amusant. Parfois, il faut faire une petite marche arrière…

pont à Nerlandsoya

Après avoir traversé 3 îles, 5 ponts et 1 tunnel, nous arrivons au Turist Senter de Runde vers 13h30. Mais il est fermé. La saison est finie, rendez-vous l’année prochaine. Il y avait une grande cafétéria, dommage pour notre déjeuner ! On poursuit jusqu’à un restaurant-auberge tout aussi fermé, et le parking final, désert. A travers les vitres de l’auberge, on peut voir plein d’oiseaux naturalisés…

paysage

oiseaux

Vue depuis Runde

L'île de Runde

Nous allons donc retourner vers la ville la plus proche, Fosnavåg, 3 îles auparavant. Nous cherchons de simples hot-dogs. A l’entrée de la ville, un grand Mix, ces magasins de style un peu station-service (journaux, épicerie, nourriture), nous tend les bras. Il a un grand parking, et est visiblement situé sur la route d’un collège, car un tas de jeunes viennent y chercher hots-dogs et glaces. C’est parti pour des saucisses et des frites, et un tas de sauces en libre-service. Des soft-is en dessert pour les garçons, et elles sont toujours aussi géantes.

paysage7

J’ai ensuite repéré sur la carte un point de vue qui semble être accessible sur l’île d’à côté, Nerlandsøya. En fait, la route est coupée aux voitures, mais plusieurs randonnées sont fléchées vers 3 petits sommets différents de l’île. Nous optons pour le plus près, Teigetua, à 1,8km. Nous montons à 268m d’altitude, et le point de vue y est très chouette, au pied d’une grosse antenne relais. On voit jusqu’au nord d’Ålesund, des dizaines d’îles, des bateaux et des ponts partout.

rando

rando2

Mon mari et mon grand ont envie d’aller plus loin et plus haut, et poursuivent le chemin vers le sommet de l’île, le Storvarden à 431m d’altitude. On se sépare donc en deux groupes. Ils grimpent à toute vitesse en suivant des grands poteaux, contents de ne plus avoir de boulets avec eux… et nous rapportent de très  chouettes photos. Ils ont aussi pu signer un de ces cahiers de randonneurs.

rando5

rando7

rando8

rando10

L'île de Runde

Sur la route du retour, nous prenons quelques routes au hasard pour débusquer plages ou points de vue, mais nous n’avons pas beaucoup de succès, hormis de jolies boites aux lettres. Bon, Nerlandsøya était un très bel endroit, on est contents de notre journée !

paysage8

Chiffres du jour :  4 tunnels, 14 ponts sur la mer.

Km depuis le départ de l’aéroport : 1650, donc 135 km pour la journée.

Runde, île aux oiseaux

Balade sur l’île de Nerlandsøy

Episodes précédent et suivant du récit<< Jour 8 : le fjord de Geiranger, le Dalsnibba, la vieille route de Stryn - Jour 10 : Balade à myrtilles près d’Ørsta >>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest