Troll & Fjord

Troll & Fjord

préparer son voyage en Norvège !

Jour 2 : visite de Trondheim et route vers Kristiansund

Vieux pont de Trondheim

Jeudi 13 août 2015

On se lève vers 8h30 pour déjeuner tranquillement. La nuit a été très calme dans ce coin un peu perdu. On profite un peu du soleil avant de partir vers Trondheim dont nous ne sommes pas très loin.

Vue de la hytteVue du lac pris de la hytte

Direction le centre-ville, le « Sentrum » sur les panneaux, pour nous promener  à notre aise dans cette jolie ville. Il y a d’ailleurs pas mal d’autres touristes ! Après avoir vu le palais royal tout en bois, nous allons vers la cathédrale de Nidaros (l’ancien nom de Trondheim). C’est une grande cathédrale gothique en pierre, modèle peu courant dans le pays, la seule de Norvège même  peut-être.

Statue de la grande place de Trondheim

Nous empruntons ensuite le vieux pont, avec ses arches en bois peint en rouge, et sa jolie vue sur les quais de Trondheim. Tout le quartier est fait de maisons de bois à l’ancienne, c’est mignon comme tout.

Quais de TrondheimQuais et pont de TrondheimVieux pont de TrondheimVieux quai de TrondheimVieux pont de TrondheimVieux quais de TrondheimVieux quais de TrondheimVieux quais de TrondheimMaisons de TrondheimMaisons de Trondheim

De l’autre côté, on peut monter vers un petit fort en haut d’une colline. Comme ça grimpe donc un peu, la ville a eu l’idée d’installer un ingénieux petit remonte-pente pour vélos ! Une vraie petite attraction rigolote. Une sorte de rigole a été creusée dans le trottoir, près du bord, et une petite planche métallique en sort, qui est entrainée vers le haut de la rue. Il faut poser le pied dessus en étant sur son vélo le long du trottoir, et garder la jambe tendue, pour être poussé.

Remonte-pente pour vélos à TrondheimRemonte-pente pour vélos à Trondheim

Ce n’est pas évident évident quand on n’a pas l’habitude. Tous les touristes qui essaient échouent plus ou moins rapidement. En revanche, les habitués norvégiens se débrouillent très bien et font la démo, dont deux gamins en vélo et trotinette. En tous cas, c’est amusant, et tout le monde filme ! Un papy local fait donc la star sous les flashs, en remontant et redescendant non-stop. Il prête son velib à tous ceux qui veulent essayer ! Il y a même des sièges le long de la pente pour observer tout ça.

Remonte-pente pour vélos à TrondheimMes garçons testent les sièges pour observer le remonte-pentes pour vélo

C’est à pieds que nous allons vers le fort, qui est tout blanc, tout carré, avec des murailles à la Vauban, mais pas très grand. L’endroit est très sympa sous le soleil, mais la vue est un peu décevante, car les arbres bouchent les horizons. Mais pour y aller, on passe dans un petit quartier résidentiel tout fleuri et vraiment charmant.

Le fort de Trondheim

Une fois redescendus en centre-ville, nous cherchons nos premiers pølser, les hot dogs locaux. (pølse veut dire saucisse, en fait). Nous en trouvons au Narvesen local. Les Narvesen sont des marchands de journaux à tout faire qu’on trouve dans tout le pays, et qui proposent toujours des hot dogs. Ceux-ci sont assez peu nourrissants, il faut le dire, mais pas chers…

Nous reprenons ensuite la voiture pour aller vers le musée de Ringve, consacré aux instruments de musique. Il est situé au milieu d’un vaste et joli parc botanique, un peu à l’écart de la ville, dans une demeure ancienne. Le musée est tout rénové, tout moderne, très propre et fonctionnel. Comme souvent en Norvège, on est très bien accueillis : il y a beaucoup de personnel, peut-être même plus que de visiteurs. Le musée est rempli d’instruments de musique en tous genre, et l’audioguide en français est très bavard ! On ne pourra pas tout écouter, car nous avons de la route à faire pour avancer vers Kristiansund. Plusieurs animations permettent aux petits (et aux grands) de jouer avec quelques instruments simples. Dont un thérémine !

Le musée de Ringve à TrondheimLe musée de Ringve à TrondheimLe thérémine au musée de Ringve à Trondheim

La sortie de Trondheim est laborieuse : beaucoup de monde, des embouteillages, mais dès que l’on quitte l’E6 (axe routier majeur du pays) pour l’E39 direction Ålesund, c’est nettement plus calme. Des forêts de sapin et des lacs, puis l’arrivée vers les premiers fjords. C’est caaaaalme et doux.

Après deux bonnes heures de route, nous arrivons à Halsa pour prendre notre premier bac vers Kanestraum. Cela nous coûte 175 NOK (90 pour la voiture et son chauffeur, 34 par adulte et notre ainé est compté comme adulte, 17 par enfant), soit 19 €.

Bac ferry de Halsabac-Halsa2Bac ferry de Halsa

Sur les bacs, on trouve toujours une cafétéria, qui propose souvent des gaufres ou des petites crêpes un peu épaisses, les svele. Nous trouvons en effet des svele sur celui-ci, soit à la crème sucrée, soit au brunost, le fameux fromage caramélisé norvégien, au goût très particulier. Seul mon mari aime le brunost…

A la sortie du bateau, nous partons tout de suite vers le Nord sur la route 298, pour faire le tour le long du fjord pour trouver un camping repéré sur notre carte, et espérer y passer la nuit. La route est étroite, à voie unique agrémentée de places pour se croiser, comme on voit souvent en Écosse (ou au Pays de Galle, deux régions où nous avons séjourné) sous le nom de « passing places ». Mais on ne croise qu’une seule voiture, car il est tard, déjà presque 20h. On trouve notre camping, le Magnillen camping, et son petit port de pêche. Il reste 2 hytte pour 4 personnes, nous avons le choix, et nous prenons la plus grande, qui fait face à la mer. Il n’y a pas d’eau courante, mais c’est assez grand et confortable (ça reste une hytte de camping, c’est rudimentaire !). C’est 350 NOK pour la nuit (37.50 €).

Camping de MagnillenNotre hytte au camping de Magnillenmagnillen

Le camping est bien rempli, c’est le paradis des pêcheurs. C’est très mignon, et le coucher du soleil est top : nous faisons un petit tour à pied avant de dîner de soupe et de sandwiches. La météo a été superbe toute la journée, avec un grand soleil, comme le montrent les photos !

Camping de MagnillenCamping de MagnillenCamping de MagnillenCamping de MagnillenCamping de Magnillenmagnillen-camping7

Chiffres du jour :  8 tunnels, 3 ponts sur la mer, 1 ferry.

Km depuis le départ de l’aéroport : 243 km.

Notre hytte

Cathédrale de Nidaros

Fort de Trondheim (Kristiansten festning)

Musée de musique de Ringve, Trondheim

Bac de Halsa-Kanestraum

Camping Magnillen

Episodes précédent et suivant du récit<< Jour 1 : arrivée à Trondheim - Jour 3 : Kristiansund, la Route de l’Atlantique et Trollkyrka >>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest