Troll & Fjord

Troll & Fjord

préparer son voyage en Norvège !

Le Geirangerfjord

Geiranger est une petite ville au fond du Geirangerfjord. Ce fjord est réputé être le plus beau de Norvège. Pas le plus large, ni le plus long, mais le plus beau. Sans doute parce que les parois qui le bordent sont assez abruptes, et sont de plus parsemées de nombreuses cascades, aux noms évocateurs (les 3 soeurs, le voile de la mariée…).

geiranger brume
Geirangerfjord vu de la route des aigles, par un splendide temps de pluie qui donne un effet fantomatique à la scène.. souvent la Norvège est très belle sous la pluie ou la brume ! (juillet 1989)

Donc, bien sûr, coin très touristique ! Le fjord est visité par de nombreux paquebots. Énormes. Car les fjords sont profond, et les plus gros navires de croisière peuvent donc y naviguer.

L’Express côtier lui-même y fait un détour en été. Bref, les campings (au bord du fjord) sont surpeuplés… on n’a rien sans rien ! On peut également faire du kayak dans le coin, et aussi grimper à la falaise de gauche sur ces photos via un sentier réputé vertigineux, pour rejoindre une ferme sur le plateau. Je ne l’ai pas encore tenté.. (un autre sentier plus long mais moins impressionnant est possible depuis le village).

geiranger
La même vue sous le soleil.. quelques années plus tard (mais non, il n’a pas plus pendant 9 ans !) (août 1998)
geiranger aussi
Geirangerfjord à nouveau, mais à l’autre bout du fjord, côté entrée du fjord. Là il fait très beau par contre ! le soleil est même assez aveuglant en fait. (août 1998)

Pour accéder à Geiranger, il y a 3 moyens : deux routes et le fjord. Pour le fjord, le plus beau moyen d’accès, pas besoin de prendre un paquebot ou le Hurtigruten : une ligne de ferry (Fjord 1) dessert le fjord à partir de Hellesylt. C’est le moyen le moins cher. Et même si c’est un simple ferry, c’est quand même une ligne touristique, donc il y a quelques commentaires donnés au haut-parleur (qui donnent le nom des cascades). Et il peut y avoir du monde en haute saison. La traversée dure une heure entière.

La première route est du côté Nord de la 63, dite la route des Aigles, la Ørneveg, et elle permet de rejoindre plus loin (via une traversée en ferry quand même) la route des Trolls (mais pas trop loin de Geiranger, on passe à côté d’un petit lac très sympa (Eidsvatnet) avec de belles tables de pique-nique !). Elle offre un très beau panorama, celui qui est en photo de cet article. Le point de vue est bien aménagé comme toujours, mais par manque de place, le parking est trop petit avec tous les bus qui fréquentent l’endroit. Pas toujours facile de choper une place, pour aller canarder le fjord de photos façon cartes postales.

La deuxième route est la partie sud de la route 63 en direction de la route 15 qui relie Stryn et Grotli. Elle offre rapidement de sympathiques cascades avec passerelles en fer (pour monter à pieds depuis le village), jusqu’à un premier point de vue appelé Flydalsjuvet (photo ci-dessous de 1998) :

geirangerfjord

On peut poursuivre la route en été (la route est fermée tout l’hiver) pour  prendre la route payante vers le mont Dalsnibba : vous grimperez à 1476m d’altitude, passerez à côté de neiges éternelles, et aurez un sacré vertige face à cette vue… l’impression d’être sur le toit du monde…  (avec le vent qui va avec). C’est époustouflant d’avoir 1500 m de hauteur sur le fjord !

Voir le récit de 2015 !

Pin It on Pinterest